Le fonctionnement d’une imprimante est destiné à des fins utiles. Imprimer des documents, faire des photocopies, gérer soi-même les impressions photos, etc. Toutefois, certains n’hésitent pas à prendre des gros risques en imprimant des faux billets de banque. Il faut savoir que cette pratique hautement répréhensible est passible d’une peine de prison pouvant courir jusqu’à 30 ans et d’une amende de 450 000 euros. Malheureusement, cela n’empêche pas les faux billets de circuler et tout le monde en a déjà eu dans son porte-monnaie. Alors comment authentifier un billet ? Qui s’occupe de l’impression des euros en France ? Nous vous expliquons tout, et pourquoi il est inutile d’imprimer des billets de banque depuis chez vous.

Les sécurités de nos billets

Si certains commerçants possèdent des machines permettant de vérifier l’authenticité des billets, ce n’est pas le cas de tout le monde. Depuis 1996, la plupart de nos billets sont marqués par ce qu’on appelle la constellation d’EURion, un ensemble de symboles ressemblant à des petits points. C’est Markus Kuhn, un scientifique informaticien allemand, qui a mis au point ce système afin d’empêcher la photocopie de billets.
De ce fait, il est inutile d’essayer de numériser le précieux papier afin de l’imprimer, la constellation d’EURion rendant la tâche impossible.
Cependant, si de fausses coupures circulent encore, c’est grâce à leur confection à l’aide de planches à billets recourant à une technologie assez pointue.

Voici quelques astuces qui vous aideront à reconnaître les faux billets grâce à une technique simple, l’association de 3 gestes : Toucher, Regarder, Incliner.

    • La texture du papier : Le billet de banque doit être ferme et craquant au toucher ;
    • Le relief de l’impression : En passant le bout du doigt ou l’ongle sur le recto du billet, vous pouvez facilement percevoir le relief du papier. La plupart des faux ne possèdent pas de relief ;
    • Le filigrane : Le filigrane est visible en transparence, ainsi que le fil de sécurité et le nombre ;
    • Hologramme et bande brillante : en inclinant votre billet, une image changeante apparaît au recto sur l’hologramme. Même technique pour le verso avec le nombre et la bande brillante.

        L’impression des euros en France

        Première productrice de billets de l’Eurosystème, c’est la banque de France qui s’occupe de la fabrication sur le territoire national. Pour cela, elle possède une papeterie à Vic-le-Comte et une imprimerie fiduciaire à Chamalières en Auvergne.

        Le papier fiduciaire est d’ailleurs acheminé vers plusieurs autres pays de l’Union Européenne. Au verso de chaque billet, vous pouvez découvrir où il a été imprimé. La première lettre qui se trouve devant la série de 10 chiffres horizontaux vous indique leur provenance. Si la lettre X désigne l’imprimerie allemande de Giesecke & Devrient située à Munich, la lettre U indique l’imprimerie de la Banque de France à Chamalières.

        Par ailleurs, la Banque de France a imprimé depuis le lancement de la monnaie unique européenne en 2002, un peu plus de 22 milliards d’euros en petites et grosses coupures.

        Imprimer des billets de banque, du déjà vu en France

        imprimer-billet-de-banque

        Samantha, 27 ans, normande. En 2018, cette dame a écopé de deux mois de prison avec sursis pour avoir imprimé des faux billets à l’aide de son imprimante couleur. En effet, fin 2016, elle a utilisé ses « fabrications maison » pour s’acheter des petits articles comme une cartouche d’encre, un habit ou encore une bouteille.
        Heureusement, son amateurisme fut vite repéré par deux commerçants qui portèrent plainte après avoir relevé sa plaque d’immatriculation. Il faut dire que la médiocre qualité des coupures a bien aidé. De nombreux faux billets ont été trouvés durant la perquisition de son domicile.

        Le saviez-vous ?

        En 2018, le site parodique LEJOURNALNEWS.COM a publié un article stipulant que la Banque de France avait demandé à tous les propriétaires d’imprimantes couleur de retourner leurs appareils. La cause ? Ces imprimantes avaient la capacité d’imprimer des billets presque semblables aux officiels.
        S’appuyant sur des témoignages d’employés de banque et de policiers, le site satirique a poussé la parodie encore plus loin en citant les soi-disant modèles d’imprimantes à retourner impérativement. Bien entendu, les marques les plus réputées ont été nommées : Canon, Lexmark, HP, Brother, Epson et Shark entre autres.
        Amusant non ? En tous cas, la Banque de France n’a pas souhaité réagir face à cette Fake News.

         

        Vous le saviez déjà, mais imprimer des billets de banque n’est vraiment pas une bonne idée, si ce n’est pour jouer au Monopoly.

        Catégories : Astuces

        0 commentaire

        Laisser un commentaire

        Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

        *