Si vous souhaitez personnaliser vos tissus, vêtements, imprimer des motifs décoratifs de toute sorte, il existe de nombreuses méthodes à disposition. Sérigraphie, pochoirs en carton, blocs de bois ou rouleaux cylindriques sont des différentes techniques parmi d’autres afin d’appliquer de la couleur sur la surface d’une fibre. On vous explique ici quels sont les principaux types d’impression textile qui permettent de customiser les tissus.

Les méthodes d’impression textile les plus courantes

L’impression manuelle en bloc

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas la méthode la plus récente. En effet, l’impression textile par bloc de bois remonte à l’antiquité. Cette technique traditionnelle consiste à façonner en relief un bloc en bois, en métal ou en caoutchouc selon le motif que l’on souhaite obtenir. On applique ensuite de la couleur sur le bloc avant de l’estampiller directement sur un tissu.

L’impression au rouleau

Afin de faciliter la vie des grandes industries textiles, l’impression au rouleau gravé est une excellente alternative. Ce sont des rouleaux en métal gravés, suppléés par des réservoirs de teinture qui appliquent la couleur. L’utilisation d’un rouleau par couleur rend le processus d’impression très onéreux pour des tirages de courtes séries mais très rentable à long terme pour les grosses entreprises. Les possibilités d’impression sont énormes grâce à cette méthode.

On peut imprimer des centaines de mètres par minute.

La sérigraphie rotative

Cette technique d’impression textile est très utilisée dans le commerce. Pourtant, elle n’est pas vraiment écologique car elle produit beaucoup de déchets. Véritable méthode manuelle d’impression directe, elle nécessite un écran rotatif en maille poreuse, tendu sur un cadre. Les parties non imprimées sont recouvertes. On utilise une raclette en bois pour travailler les couleurs via la pâte d’impression, elle-même pompée dans des réservoirs sous pression.
Il existe également la sérigraphie à plat, qui est non mécanisée, mais qui coûte bien plus cher car elle requiert beaucoup de main d’œuvre.

L’impression numérique directe (DTG)

Faible en coût d’utilisation, cette technique nécessite une imprimante à jet d’encre spéciale. Le processus s’effectue depuis un ordinateur. L’avantage de l’impression numérique directe est l’obtention d’images réalistes pour un nombre illimité. Par contre, après de multiples lavages, la couleur se dégrade.
Le principe de cette méthode est la projection de gouttelettes colorantes vers un substrat, propulsées vers l’endroit souhaité. Cette technologie est assez récente et pas encore généralisée dans l’industrie textile.

L’impression par transfert thermique

Cette technique d’impression s’effectue à l’aide d’un colorant de sublimation, d’abord imprimé sur un substrat en papier. Ce papier est alors placé sur le tissu puis le colorant est transféré grâce à la chaleur et à la pression. Ce processus de sublimation requiert une imprimante thermique, une encre de sublimation et une presse à chaud.

Les couleurs résultantes ont l’avantage d’être vives et attrayantes mais il est impossible d’imprimer sur des tissus en coton, à moins d’appliquer sur le textile un revêtement approprié.

L’impression au pochoir

Nécessitant l’utilisation de pochoirs découpés en forme de motifs, cette solution d’impression est très simple. On applique la couleur par l’intermédiaire des espaces découpés dans le pochoir. Cette méthode est destinée généralement à des fins à usage unique car elle est très minutieuse et exigeante en main d’œuvre.

Zoom sur la sérigraphie

Serigraphie

Si vous êtes novice dans le domaine et que vous souhaitez personnaliser vos tee-shirt afin d’exprimer votre style, nous vous recommandons la sérigraphie : simple à utiliser et bon marché !
Cependant, choisissez des encres respectueuses de l’environnement.

Voici les 5 étapes pour sérigraphier efficacement :

  • Se procurer les bons éléments : Vous avez besoin d’un écran que vous trouverez dans une boutique d’artisanat, d’une encre non toxique à base d’eau, d’une raclette, d’un couteau artisanal, de papier ordinaire, d’un rouleau de scotch et du tee-shirt ;
  • Se préparer : Pour créer votre pochoir, dessinez votre motif sur du papier puis découpez-le à l’aide du couteau artisanal. Ensuite, préparez votre écran en plaçant sur les bords un ruban de masquage pour que l’encre ne puisse pas s’infiltrer sur les extrémités du pochoir ;
  • Se mettre en place : Assurez-vous bien que votre tee-shirt soit positionné sur une surface plane puis placez votre pochoir à l’endroit précis où vous souhaitez imprimer. Mettez votre raclette à côté puis versez un peu d’encre en ligne droite sur le haut de l’écran. Stabilisez l’écran puis positionnez la raclette au-dessus de l’encre. Tirez rigoureusement votre raclette sur l’écran à un angle quasiment vertical pour déverser l’encre sur votre pochoir. Répétez à nouveau puis mettez la raclette sur le côté ;
  • Finaliser : Afin de révéler votre création, maintenez ensuite le tissu d’une main et retirez rapidement l’écran du bas. Attention à ne pas faire couler d’encre sur votre dessin ou sur le tee-shirt ;
  • Nettoyer l’équipement : À l’avenir, si vous souhaitez recommencer l’opération, vous devez nettoyer votre matériel juste après l’utilisation. Nettoyez bien votre écran à l’éponge et à l’eau froide jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’encre.

Vous connaissez désormais différentes techniques d’impression textile. N’hésitez pas à consulter un professionnel si vous avez le moindre doute. Pour finir, soyez soucieux de l’environnement !

Catégories : Imprimantes

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*