Notre Terre en peinture, grâce aux pigments !

 

Après avoir vu hier la fabrication des colorants végétaux, nous allons aujourd’hui nous intéresser aux pigments d’origine minérale.

L’extraction du pigment en est ici simplifiée car les matériaux d’origine sont déjà secs et n’ont donc pas besoin d’être cuits. En revanche, un pigment nécessite d’être mélangé à un liant avant de pouvoir être utilisé comme encre, par exemple. En effet, un pigment est une poudre, ce qui implique qu’il doit être associé à un autre matériau pour être utilisable (voir nos billets Les pigments : comment ça marche, Un pigment n’est pas une couleur).

.

Il suffit pour cela de le mélanger avec le liant que vous préféré: blanc d’œuf, gomme arabique, gomme de cerisier, colle de peau de lapin, colle de poisson ou colle de bois de cerf, tout est bon!

Tout comme les colorants, les pigments peuvent être conservés sous forme liquide ou sur des bouts de tissus, mais ils peuvent également être conservés sous forme de poudre (comme les toners !)

.

.

Préparation des pigments à partir de minéraux

.

Les pigments issus des pierres sont obtenus par le simple broyage de ces pierres en poudre très fine. Si celles-ci ont été correctement choisies et ne présentent aucune impureté, il est tout à fait possible d’utiliser tel quel le pigment obtenu. Dans le cas contraire, il faudra le laver.

Le broyage s’effectue en général dans un mortier et il est important qu’il soit adapté à la pierre que l’on veut broyer. En effet, certains minéraux lorsqu’ils sont trop broyés perdent leur belle couleur, comme le lapis.

.

Quelques pierres à partir desquelles on obtient des pigments

.

Azurite :

Cette pierre, connue des Égyptiens depuis 2500 av. J.-C., permet d’obtenir un pigment bleu, légèrement vert. Ce pigment tend d’ailleurs à devenir vert avec le temps, car l’Azurite devient Malachite dans le cycle minéral ! La Malachite, elle, est donc utilisée comme vert.

.

Cinabre :

Ce pigment toxique est de couleur rouge. Il est utilisé depuis le IV° siècle av. J.-C. par les grecs et les mines actuelles sont principalement situées en Chine, en Espagne et en Italie.

.

Lapis-lazuli :

Cette pierre, connue depuis le 3ème millénaire av. JC (!), produit un pigment bleu stable à la lumière, réputé comme étant le plus beau, mais également le plus cher bleu, qui existe. La pierre provient essentiellement d’Afghanistan, de la région de Badakshan et du Tadjikistan.

.

Orpiment :

Cette pierre très toxique produit un pigment de couleur jaune utilisé depuis l’antiquité.

.

.

.

Préparation des pigments à partir de terres

.

Pour être utilisables, les terres doivent être lavées afin qu’elles soient débarrassées des impuretés qu’elles comportent. Elles sont par la suite décantées, afin de séparer le pigment du sable de quartz.

Si le décantage est bien effectué, le pigment obtenu est extrêmement fin.

.

Quelques terres à partir desquelles on obtient des pigments

.

Les ocres :

Ces terres sont le résultat d’un mélange d’oxyde de fer, d’argile et de sable de quartz. L’oxyde contenu dans l’ocre est naturellement jaune (goethite) ou rouge (hématite). Mais attention, lorsque l’on chauffe de l’ocre jaune, elle devient rouge !

Ces terres sont utilisées depuis la préhistoire la plus reculée et les peintres du monde entier les ont déjà utilisées au moins une fois dans leur vie !

.

La gamme des teintes est très étendue (du brun au jaune très clair, en passant par du pourpre, le rouge et l’orangé) et le pigment obtenu est très résistant à la lumière et stable dans tous les mélanges.

.

Les terres d’ombre :

Ces terres sont de même composition que les ocres, mais contiennent en plus de l’oxyde de manganèse. C’est elle qui, en se calcinant, va donner un brun plus sombre : la terre d’ombre.

.

La terre verte :

La terre verte est en fait une argile constituée de Protoxyde de fer, qui est utilisée comme pigment depuis l’Antiquité.

.

.

Encore une autre origine des pigments de certaines encres ! Je vous dit à demain, pour un billet sur les Pigments d’origine animale, cette fois-ci.

.

.

Marion,

Au cœur de vos impressions, qu’elles soient d’encre ou de toner !

.

Encre et Imprimante !

.

Vidéo à voir : Lexmark 12A5845 pour imprimante T610


4 commentaires

avatar

Un visiteur · 20 février 2013 à 22 h 18 min

Je voudrais exprimer mon mécontentement concernant les cartouches d’encre que j’ai acheté (x2) en grande surface pour ne pas nommer l’enseigne… Elle n’ont pas de marque et j’ai eu un souci le modèle de l’imprimante est le bon mais les cartouches ne rentre pas dans mon imprimante. L’enseigne ne me les reprend pas en prétendant que c’est invendable une fois déballé !

Les tweets qui mentionnent Notre Terre en peinture, grâce aux pigments. -- Topsy.com · 26 mars 2010 à 17 h 18 min

[…] Ce billet était mentionné sur Twitter par Encre et Imprimante. Encre et Imprimante a dit: Notre Terre en peinture, grâce aux pigments. https://is.gd/aY7up […]

Pigments d’origine animale : libérez l’animal qui est en vous! · 9 août 2010 à 21 h 52 min

[…] sur les pigments et colorants naturels. Après avoir parlé des colorants végétaux, puis des pigments d’origine minérale, nous nous intéressons aujourd’hui aux pigments d’origine animale. Car oui, ça existe […]

Encre végétale : Les couleurs végétales, c’est bio et facile à faire! · 13 janvier 2011 à 19 h 25 min

[…] ne pas tenter de réaliser votre propre colorant ? Sinon, attendez notre prochain article sur les pigments minéraux. . . Marion, Au cœur de vos impressions ! . :p . tweetmeme_url = […]

Encre soja – Avec le soja on fait de l’encre ! · 4 juin 2012 à 15 h 11 min

[…] aussi découvrir notre billet sur les Pigments d’origine minérale […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*