Les encres résistantes à la lumière

LumièrePour chaque encre il est nécessaire d’adapter sa composition afin d’améliorer ses performances (séchage, brillance, résistance à l’abrasion…). En effet, en fonction de son utilité c’est-à-dire que ce soit pour une campagne publicitaire ou pour l’étiquette d’une bouteille, la composition ne sera pas la même. La caractéristique fondamental que doit avoir l’encre est sa résistance à la lumière du soleil, et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

La résistance à la lumière correspond à la résistance à la décoloration, au changement de nuance et au noircissement des couleurs (hors influence directe des intempéries). Elle se caractérise par sa capacité à conserver le ton et l’intensité de la couleur à la lumière naturelle ou artificielle.

Les caractéristiques de la lumière qui influencent la qualité d’une impression sont :
– Sa nature : lumière du jour ou naturelle,
– Son intensité : saison, altitude, réverbération

En fonction de ces différentes caractéristiques la lumière va réagir avec les produits chimiques qui composent le pigment. C’est pourquoi, les encres sont constamment renouvelés afin d’améliorer certaines caractéristiques pour quelles puissent durer plusieurs années sans avoir aucune détérioration et ainsi avoir une qualité toujours présente.

 

Quels sont les composants qui entrent dans la composition de l’encre ?

Plusieurs composants vont entrer dans la composition de l’encre :
– Le colorant qui est une substance souvent solide, en solution ou en suspension
– Liant qui n’est pas toujours présent, permet de donner de la cohésion au pigment,
– Solvant va dissoudre le colorant lorsqu’il ne s’agit pas de pigment,
– Additifs qui ont des rôles très variés. Ils vont optimiser les caractéristiques de l’encre comme donner de la brillance ou l’aider à sécher plus ou moins vite.

Ce qui va permettre à l’encre d’être résistante à la lumière ce sont les additifs présents pour moins de 5%.

 

Quel est le test pratiqué pour vérifier la résistance de l’encre face à la lumière ?

La résistance à la lumière des impressions réalisées avec de l’encre fait l’objet de normes très strictes. Ainsi on test la résistance des encres par rapport à la lumière du jour sans intempéries. Notamment grâce à l’Échelle de Laines qui est un procédé permettant de chiffrer et de comparer les résultats.

Test de résistanceComment procède-t-on au test ? Le test est réalisé grâce à une échelle de comparaison témoin comprenant 8 bandes différentes de laines. Comme nous pouvons le voir sur l’image, chacune des bandes est teintée d’un colorant bleu ne représentant pas la même résistance à la lumière. Ainsi on obtient un résultat pouvant aller de 1 à 8 où 1 représente une décoloration très rapide et 8 une très faible décoloration.

Pourquoi ? On va ainsi comparer l’échantillon imprimé avec l’Échelle de Laines qui auparavant ont été en même temps dans un appareil accélérateur de vieillissement. Grâce à ses expériences on peut donc voir comment l’encre vieillit et quelles sont les améliorations à apportées.

Nous venons de voir qu’en fonction de l’utilité de l’encre la composition ne sera pas la même pour améliorer ainsi la résistance de l’encre face à la lumière. C’est pour cela qu’il y a de nombreuses normes en place pour ainsi garantir une même qualité produit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*