L’encre métallo-gallique : un trésor

encre-mettallo-gallique

Aujourd’hui un peu d’histoire. Histoire d’encre bien sûr ! Mais pas de cartouche d’encre  Hp ou encre  Canon !

L’encre au gallo-tannate de fer est en fait une encre de couleur noire.Elle est élaborée à base de sels métalliques et de tannins d’origine végétale. Cette encre est la plus répandue et la plus utilisée dans toute l’Europe dans la période située entre le XIIe et le XIXe siècle.

.

.
.
C’est l‘encre par excellence utilisée par de nombreux peintres de renom (Rembrant,…).
.
Cette encre n’est pas utilisée par la technique de l’impression et donc n’est pas stockée dans des cartouches d’imprimante. Non, elle est bien plus ancienne. Cette encre là est apparue quelques temps après l’encre de Chine.
..

Cette superbe encre avait au Moyen Age la capacité et la fluidité de permettre l’usage de plumes d’oiseaux. Elle a permis la réalisation de chefs-d’œuvre qui ont marqué à jamais l’art de la peinture et de l’encre, de l’illustration notamment.
..

.

Pour produire et créer cette encre métallo-gallique, il faut trois constituants principaux.

.

.

.

Ce premier est la noix de galle qui est un acide gallotannique.

.

..

Le second élément essentiel pour produire cette encre est le sulfate de fer (ou sulfate ferreux). On pourrait également utiliser du sulfate de cuivre mais cette substance attaque le papier.

.

.

Ce troisième et dernier constituant est la gomme arabique. Il suffit de la faire gonfler dans de l’eau tiède pendant un jour. On peut également y ajouter de l’acide salicylique ou phénique afin d’éviter le développement de micro-organismes. Cette gomme arabique est hygroscopique autrement dit elle permet de ralentir le séchage. Elle permet également de maintenir les particules de l’encre en suspension et évite qu’elle se précipite (solution colloïdale). A l’époque du XVe siècle, cette substance était remplacée par de la résine de prunier, de cerisier ou d’abricotier.
...

.

Pour créer cette encre il suffit de dissoudre le sulfate de fer dans de l’eau tiède et on y incorpore de cette fameuse gomme arabique. Puis on fait bouillir de la poudre de tannin de façon séparée et on y ajoute également de la gomme arabique. Ensuite on laisse refroidir et on mélange les deux mélanges, les deux solutions.
.
Pendant l’écriture, cette encre s’avère être violette, puis elle finira par noircir avec le temps en absorbant l’oxygène de l’air.
.
Cette encre gallo-tannate est donc un mélange subtil et scientifique de constituants bien spécifiques. Elle offre une possibilité d’écrire mais également de dessiner comme les peintres du temps jadis.

On en apprend tous les jours avec encre imprimante

Tout sur le consommable Canon EP703 !

Catégories : L'encre

0 commentaire

La maison 89 · 17 juillet 2012 à 9 h 51 min

Une imprimante chez moi je pensais que ca ne sert à rien mais c’est tres utile en fait. Mem si ça finit par revenir cher d’imprimer des photos.

ImpreSSionne · 18 novembre 2012 à 13 h 41 min

Mais que des bonnes infos sur ce blog, merci à toi !

Marie-Hélène · 23 janvier 2013 à 19 h 35 min

L’avez-vous testé svp ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*