Warning: array_merge(): Argument #2 is not an array in /srv/d_inkh/encre-et-imprimante.fr/wp-content/plugins/wp-pagenavi/scb/Options.php on line 62
Imprimante et Recyclage: Une imprimante qui recycle son papier, rêve ou réalité?
Note
Encre Imprimante

(2 votes, moyenne : 4,67 sur 5)

.

Une imprimante qui recycle le papier ? Oui, ça existe !

Cette technologie n’est pas extrêmement récente, puisqu’elle existe déjà depuis 2006 grâce à Toshiba et Xerox, et pourtant elle est très peu connue. Et quand on sait que 47% du bilan carbone d’une impression provient du papier utilisé, on se dit que c’est bien dommage (vous pouvez consulter notre article sur le Bilan carbone d’une page imprimée) !

.

.

Le principe de l’imprimante qui recycle son papier est très simple. En fait, il s’agit de faire en sorte qu’une même feuille puisse être utilisée plusieurs fois.

Pour cela, deux solutions ont été trouvées :

  • l’encre qui s’efface et
  • le papier réutilisable.

.

.

L’encre qui s’efface par Xerox :

.

La marque Xerox a mis au point une imprimante dont l’encre s’efface au fur et à mesure, et qui finit par totalement disparaître au bout de 24H. Idéal donc pour les documents éphémères.

Cette encre effaçable est cependant encore loin d’être produite en grande quantité ! Ce procédé présente en effet des problèmes de résolution et de coût plutôt conséquents.

.

.

Le papier réutilisable par Toshiba :

.

Le papier réutilisable de Toshiba est un papier qui a été préalablement traité, composé de plastique recyclable. Il contient des pigments réactifs à la chaleur qui, au dessus d’une certaine température (180°C), se colorient en noir et permet donc de former un texte ou une image. Pas besoin donc, d’encre ou de toner car l’encre est déjà sur le papier !

Une fois le texte (ou l’image) formé sur la feuille, celle-ci est refroidie de manière très rapide afin que l’impression soit « gelée ».

.

.

Pour réutiliser le papier, celui-ci sera de nouveau chauffé par l’imprimante (entre 130 et 170°C) et les pigments redeviendront blancs. Une nouvelle impression (jusqu’à 500) sera alors possible!

.

Évidemment, ce papier nécessite une imprimante spéciale (la B-SX8R) pour être utilisé, et c’est justement ça le problème. Cette imprimante coûte en effet environ 7.400€ et n’est, pour le moment, commercialisée qu’au Japon !

.

.

Cette technologie a récemment été reprise par la société Sanwa Newtec dans son imprimante Prepeat dont voici une vidéo.

.

.

.

Marion,

Au cœur de vos impressions !

.

Encre et Imprimante !

.

.

.

Vidéo à voir : Brother TN130

 

Suivez-nous !Nous vous invitons à suivre l’actualité d’EncreXpert
afin de bénéficier de tous ses avantages.

 

 

+ de Commentaires
  1. avatar Carbone11

    Je suis plus que surpris de lire que le papier représente 47% de rejet de CO2. Je suis curieux de connaitre les détails de cette analyses.
    Dans l’hypothèse que l’utilisateur imprime 10 feuilles par jour (ce qui je pense en largement au-dessus de la moyenne de M. Toutlemonde) sur une durée de 3 ans, cela fait 10950, soit 22 ramettes de papier… et représenterais donc 47% des GES…
    Le papeterie, bien qu’étant un secteur énergivore, est une des premières industries à avoir lancer des actions sur les GES. Rappelons que le papier est recyclable à 100% avec des filières de recyclage existantes.

  2. avatar FoudreEtToner

    C’est parlant ! On voit que c’est pas n’importe quoi, bravo !

Laissez une réponse

*